samedi 19 septembre 2015

Sony VPL-HW500ES : le test de HD LAND



Présenté à l’occasion du salon de l’IFA de Berlin début septembre, le vidéoprojecteur 4K Sony VPL-HW520ES est le digne successeur du VPL-HW500ES. Sony Pro Europe nous a fait l’honneur de nous prêter le VPL-HW520ES pour une après midi de tests en avant première. Tout d’abord, le projecteur est beaucoup plus lumineux que le modèle précédent. On passe ainsi de 1500 Lumens à 1800 Lumens, ce qui est pratiquement autant que le vaisseau amiral de la gamme, à savoir le VPL-HW1100ES, positionné à un tarif beaucoup plus élevé. Et c’est la première chose qui saute aux yeux lorsque l’on allume le projecteur : quelle puissance lumineuse! La seconde caractéristique qui marque, c’est le rapport de contraste intra-image qui semble aller encore plus loin que sur le modèle précédent. Les noirs sont abyssaux et la différence entre les zones noires et les zones blanches de l’écran est impressionnante! On sent bien que le projecteur est taillé pour le HDR! Car c’est un autre détail intéressant du projecteur: sa capacité à reproduire les sources HDR.

Avant de tester la section HDR, nous avons commencé par tester quelques fichiers Ultra HD stockés sur une grosse clé USB connectée sur le lecteur multimédia 4K Sony dédié à Netflix qui supporte quelques rares formats de fichiers 4K mais de manière suffisante pour nos tests. Le premier fichier testé provenait du master 4K utilisé pour la diffusion de la série Blacklist (s02e22) sur Netflix, étalonné en gamut Rec. 2020 et tourné en 4K à l’aide de caméras numériques Sony CineAlta PMW-F55 associées aux fameux objectifs Panavision Primo et aux légendaires optiques Angenieux Optimo dont le piqué est clairement taillé pour la captation 4K. Et là c’est la claque totale! Il n’y a pas de mot pour exprimer ce que nous avons pu ressentir devant cette image d’une qualité incroyable! A côté, nos petits extraits 4K valeureusement glanés sur le Net nous semblent être de vulgaires DVD… Wow! Si les Ultra HD Blu-ray ont la même qualité, nul doute que les passionnés d’image en auront pour leur argent! Jamais nous n’avions pu voir une telle qualité d’image. Même si le piqué du VPL-HW520ES n’est pas au niveau des projecteurs de cinéma 4K, le contraste est lui bien supérieur, ce qui donne à l’image finale un aspect ultra qualitatif et pêchu, surtout dans les scènes sombres. Les textures et les matières sont palpables, la précision chirurgicale au point de pouvoir distinguer les petites particules de poussière volant dans la lumière…! Incroyable!
Nous sommes ensuite passé sur des extraits 4K Sony plus classiques puis nous avons basculé sur un extrait de Spiderman en HDR. L’étalonnage du film est tellement médiocre qu’il nous a été difficile de pouvoir analyser l’apport du HDR… Bref, un nouvel essai sur un autre extrait de film nous a davantage convaincu, mais moyennement. Finalement, l’image est déjà tellement belle sur des contenus non HDR que l’apport du HDR n’est pas réellement perceptible, si ce n’est que la courbe de luminance (gamma) est nivelée vers le bas, ce qui a pour effet de donner plus de dynamique à l’image ce qui est finalement assez appréciable car le gamma (configuré par défaut en 2.2) n’est toujours pas ajustable via les réglages standards du projecteur en mode 4K ce qui donne une image un peu trop “délavée”. Seul le logiciel de calibration permet aujourd’hui d’étalonner correctement le projecteur. Espérons qu’un mode d’édition du Gamma en 4K sera ajouté dans une future mise à jour. Néanmoins, comme ce type de projecteur est sensé être calibré par un professionnel avant usage, ce n’est pas réellement un problème en soit. Si le gamut Rec. 2020 n’est pas totalement supporté, le projecteur s’en approche. Pour espérer respecter totalement le nouvel espace couleur, il faudra attendre les futurs projecteurs Laser 4K fond de salle de la marque.


Ensuite, nous avons connecté un Zappiti Player 4K sur le projecteur afin de voir le rendu de celui-ci en 4K natif. Le Zappiti Player 4K a l’avantage de pouvoir sortir une résolution 4K native (4096x2160) en plus de l’Ultra HD, ce qui est idéal en association avec un projecteur Sony 4K dont la résolution native est justement de 4096 par 2160. Tous nos fichiers de tests 4K sont passés sans problème mais c’est surtout sur les sources Blu-ray que l’image nous a vraiment impressionnée! Les extraits de Gladiator et d’Oblivion nous ont fait tourner la tête avec une dynamique d’image incroyable! Jamais nous n’avions vu ces extraits de films autant magnifiés! La dynamique apportée par le traitement d’image Zappiti MagicPixel fait littéralement sortir les images de l’écran! Au final, le Zappiti Player 4K associé au VPL-HW520ES délivre une qualité d’image incroyable, aussi bien sur des sources 4K natives que sur des contenus plus traditionnels en 1080p.

Il nous a été bien difficile de devoir quitter ce projecteur de rêve qui heureusement sera bientôt disponible chez HD LAND dans sa version finalisée. Un grand merci à Sony Pro Europe pour ce moment privilégié! Et vivement l’arrivée de ll’Ultra HD Blu-ray!

Pour en savoir plus sur les projecteurs Sony, n'hésitez-pas à contacter Christophe au 01 44 69 29 00.

Voir le site officiel Zappiti...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire