samedi 24 octobre 2009

Samsung SP-A900B JKP Special Edition : Test

Premier constructeur sur le marché mondial des écrans plats, Samsung Electronics est devenu un acteur majeur dans le domaine de l'image. Ce nouveau vidéoprojecteur est non seulement un produit vitrine technologique mais aussi une véritable aubaine pour tous les amateurs d'image exigeants de part ses nombreuses qualités que nous allons détailler lors de ce test.


Caractéristiques techniques

- matrice single-chip DLP 6 segments 1920x1080 DarkChip 4 (DC4)
(DDP3021 DMD 0.95)
- Contraste de 12 000:1
- 1000 lumens
- Comprehensive Color Adjustment (CCA)
- Switch de gamuts
- Blue-only / Green-only / Red-only
- Option D55 pour les films noir et blanc
- Détection auto du dématriçage couleur (en Y’CbCr)
- Compatible 47,952 Hz (48 Hz) en entrée
- Mode 2.35:1 compatible avec les lentilles anamorphiques
- Mires internes JKP
- Certification JKP
- 3 réglages de gamma
- Iris auto et manuel
- 10-bit (traitement et affichage)
- 5500 K / 6500 K / 8000 K / 9300 K
- Lampe 300W (2000h)

Bruit - 25 dBA - Theater mode
- 30 dBA - Bright mode
Entrées audio/vidéo
- HDMI 1.3 x2
- Vidéo Composite
- S-Vidéo
- Vidéo Component x2
- PC (D-sub 15 Pin)
- RS-232C

Accessoires
Câble d'alimentation
Télécommande TM-90
Manuel d'utilisateur

Divers
Dimensions (Net) : 432 x 212 x 479 mm
Dimensions (Brut) 565 x 300 x 515 mm
Poids (Net) : 9.8 kg
Poids (Brut) : 10,8 Kg


Matériel de mesures
- Chromamètre Minolta CS-200
- Luxmètre Minolta T-10
- Colorfacts Professional 6.0
- CalMAN
- Générateur de mires Sencore VP 401-SH
- DVE HD Basics
- PS3
- Oppo BDP-83
- Dune HD Base 2.0

Environnement de test
Salle 1 / vidéoprojecteur 1 : Salle totalement noire (sol, plafond et murs) - écran DaLite JKP Affinity screen (Cinema Contour).
Salle 2 / vidéoprojecteur 2 : Salle claire (environnement non dédié) - écran mat sans grain.


Introduction

Le nouveau projecteur Samsung SP-A900B est le tout premier vidéoprojecteur disposant de la certification JKP Special Edition. La société JKP (Joe Kane Production) est menée par Joe Kane, éminent personnage très respecté outre Atlantique dans le monde de la vidéo et du cinéma. Les plus grands studios d' Hollywood et de télévision font régulièrement appel à Joe Kane en tant que consultant expert en vidéo. C'est grâce à une collaboration étroite entre Samsung et monsieur Kane que ce vidéoprojecteur d'exception a pu voir le jour.

Le SP-A900B reprend la plupart des spécifications techniques qui ont fait le succès de son prédécesseur SP-A800B auprès des professionnels de l'image, à savoir : une optique d'exception, un chemin de lumière parfaitement optimisé pour une uniformité totale, des options de réglages colorimétriques évoluées (CCA), un switch de Gamuts (réglables), un filtre d'isolation des couleurs numérique (Blue-only, Red-only, Green-only), un panneau d'informations ultra-complet et enfin des mires internes JKP. La principale amélioration est l'utilisation d'un panneau DMD (DLP) Dark Chip 4 conférant au SP-A900B un gain de 35% de contraste par rapport à son prédécesseur SP-A800B qui utilisait une Dark Chip 2.

Design

Le design du SP-A900B est strictement identique à celui du modèle précédent SP-A800B. La robe noire laquée de la coque donne un aspect incontestablement haut de gamme à l'appareil. Ses lignes galbées de sa carosserie et son optique centrée lui donne un air de voiture de course. Sous l'appareil se trouve une large molette placée à horizontale permettant de manoeuvrer manuellement un généreux lens shift vertical. Les pieds en caoutchouc sont dévissables afin de pouvoir ajuster parfaitement l'alignement horizontal de la machine. A l'arrière se trouve le panneau de connectique facilement accessible et légèrement renfoncé afin de protéger les câblages.


Télécommande

Avec sa coque noire laquée, la télécommande est à l'image de l'appareil : un design profilé haut de gamme. Ses lignes aérodynamiques la propulse tout droit dans les rolls du genre. Son ergonomie est à la fois simple et parfaitement étudiée et à l'usage, son utilisation est extrêmement agréable. Les principales fonctions comme le choix d'entrée ou le panneau info sont directement accessibles via un bouton dédié.

Un petit bouton phosphorescent marqué d'une ampoule permet de rétroéclairer l'ensemble des boutons de la télécommande. Le capteur infrarouge du projecteur est excellent et reçoit parfaitement le faisceau y compris à longue distance ou par réflection sur l'écran.


Colorimétrie

C'est le gros point fort du vidéoprojecteur. La colorimétrie en sortie de carton est excellente. Le point blanc D65 (température couleur) est relativement linéaire de 10 à 100 IRE. Mais cette colorimétrie est sublimée une fois calibrée. En effet, le projecteur dispose de toutes les options de réglages nécessaires pour obtenir une image parfaite. Outre les maintenant classiques réglages de gain et de saturation des couleurs primaires pour le point blanc D65, le Samsung SP-A900B dispose d'une fonction de calibrage avancé nommée CCA (Comprehensive Color Adjustment). Le calcul du CCA est a été mis au point par TI (Texas Instruments) et est disponible sous forme de licence. Pour le moment, seuls les projecteurs Samsung disposent de cette fonction qui est normalement réservé aux vidéoprojecteurs de cinéma numérique. La fonction permet de régler les couleurs primaires non pas en valeurs de Hue, Saturation et Gain (comme l'on peut trouver sur les vidéoprojecteur équipés d'une fonction de type CMS), mais en valeurs xyY.

Pour calibrer les couleurs primaires, le professionnel du calibrage prend tout d'abord une série de mesures des couleurs primaires et du blanc. Il entre ensuite les données dans le projecteur qui se charge automatiquement de calculer le repositionnement des couleurs primaires, du point blanc et des couleurs secondaires tout en respectant l'ensemble des valeurs d'échelle des points de saturation intra-gamut. D'autre part, le calcul est réalisé sur le gamut 2D mais aussi sur la profondeur 3D de celui-ci. Ainsi, les 3 gamuts vidéo (SMPTE-C, EBU, HDTV) et la température couleur peuvent être calibrés à la perfection pour ensuite être switchables à volonté en fonction de l'étalonnage des vidéos affichées.

Grâce à cette fonction, il est possible d'obtenir une colorimétrie parfaite, respectueuse des normes colorimétriques.




Switch de gamut

En vidéo, il existe 3 gamuts : EBU, SMPTE-C et HDTV (REC-709). En théorie, les Blu-ray et la télévision HD devraient être étalonnés en gamut HDTV. Or, ce n'est pas le cas. En effet, plus de 95% des Blu-ray et des émissions HD sont étalonnés en gamut EBU ou SMPTE-C. Aux USA, les films sont étalonnés en gamut SMPTE-C, tandis qu'en France et en Europe, c'est le gamut EBU qui est utilisé. Concernant la télévision, les émissions européennes sont étalonnées en EBU alors que les émissions américaines le sont en SMPTE-C.
Le Samsung SP-A900B JKP Special Edition est l'un des rares vidéoprojecteurs grand public à disposer d'une fonction de switch de Gamut (calibrables). Grâce à elle, on peut ainsi profiter d'une colorimétrie juste en fonction de la provenance des films.


Dématriçage couleur

Une fois n'est pas coutume, le vidéoprojecteur dispose d'un mode d'isolation de couleurs complet pour les trois couleurs primaires. Le dématriçage couleur du vidéoprojecteur est facilement vérifiable en utilisant les modes Blue-only, Red-only et Green-only sur une mire de barres de couleurs. On peut ainsi se rendre compte de la parfaite justesse du dématriçage couleur du vidéoprojecteur Samsung.


Espace couleur

Là où le Samsung SP-A800B n'offrait qu'un réglage d'espace couleur full range (0-255), le nouveau modèle offre également un réglage vidéo 16-235.


Gamma

Le Samsung SP-A900B JKP Special Edition est l'un des rares vidéoprojecteur grand public à être capable de restituer correctement le véritable gamma à 2.5 (celui des moniteurs de référence Sony BVM). Après réglages, la courbe de gamma est alors quasi parfaite. Le gamma à 2.5 permet de donner une densité d'image et une immersion impossible à restituer en gamma à 2.2 que l'on trouve généralement dans les vidéoprojecteurs home cinéma classiques. Ce gamma à 2.5 parfaitement bien tenu sur le SP-A900B permet de donner une toute autre dimension à l'image et de renforcer le contraste intra-image.


Contraste et Luminosité

Si les chiffres de contraste natif donnés par les constructeurs sont généralement très optimistes, il en va tout autre en ce qui concerne les valeurs des mesures faites sur vidéoprojecteur parfaitement calibré à D65 et avec gamut réglé sur SMPTE-C calibré lui aussi. Le vidéoprojecteur que nous avons testé a donc été calibré dans ces conditions ce qui est indispensable pour avoir des résultats de mesures fiables. En effet, si par exemple la primaire verte donne une valeur de luminance excédant la valeur juste telle qu'elle est définie par les normes vidéo, la valeur de contraste mais aussi de la luminosité en seront faussées inévitablement. Ainsi, dans ces conditions de mesures, on est bien loin des valeurs constructeurs farfelues. A l'aide de notre luxmètre Minolta T-10, nous avons relevé 3686:1 de contraste on:off (Iris Off), ce qui est assez exceptionnel pour un vidéoprojecteur de technologie DLP. A titre de comparaison, la valeur de contraste on:off d'un vidéoprojecteur DLP de cinéma numérique n'excède généralement pas 2000:1 de contraste mesuré dans les mêmes conditions.

Nos mesures de "flux lumineux" (valeur absolue de luminosité non liée à une taille précise et aux incidences des réflexions parasites) ont donné 550 Lumens (547,83 exactement) sur vidéoprojecteur calibré. Cette valeur de luminosité a été calculée sans écran dans une salle totalement noire selon les règles de mesures professionnelles à l'aide d'un luxmètre haut de gamme Minolta T-10.


Bruit intra-image

La technologie DLP, de part l'utilisation de micro-miroirs DMD pivotants à grande vitesse génère généralement du bruit intra-image dans les basses lumières. Si l'effet était particulièrement visible sur la précédente génération de DMD, il est aujourd'hui sur les DC4 quasi-invisible à l'œil nu, y compris à quelques centimètres de l'écran. Le Samsung SP-A900B ne fait pas exception et affiche une parfaite stabilité.


Spectre lumineux de la lampe

Idéalement en vidéo, le spectre lumineux doit être au plus proche de celui d'un CRT. La lampe du Samsung SP-A900B a fait l'objet d'une étude de recherche particulière et son spectre est au plus proche de celui d'un moniteur vidéo de référence de type BVM, utilisé en studio de post-production et d'étalonnage. Le prix de la lampe reste néanmoins très abordable et bien moins cher que celui d'une lampe au Xénon, qui reste la référence mais à prix exorbitant. Pour la première fois sur un vidéoprojecteur grand public, on peut enfin retrouver la colorimétrie si particulière du tube CRT qui jusqu'à présent n'a jamais encore été égalé par aucune technologie hormi celle des projecteurs de cinéma numérique.


Optique

Les réglages de l'optique sont malheureusement toujours manuels aussi bien pour le lens-shift que pour le zoom et le focus. Il aurait été intéressant d'avoir un réglage électrique au moins sur le focus surtout vu la précision de celui-ci. De même, une mémoire de zoom comme l'on trouve sur certains rares vidéoprojecteurs aurait été appréciable. Heureusement, la qualité de l'optique et du chemin de lumière sont au rendez-vous.
Le lens shift est uniquement vertical. Le parti pris de Samsung à ce sujet est tout à fait justifié car c'est le seul moyen d'obtenir une image uniforme et piquée comme seul ce vidéoprojecteur sait le faire. Le lens shift vertical est lui, extrêmement généreux (environ 80%). Mais pour des raisons qualitatives, il est recommandé de le positionner le plus au centre de l'optique possible. On peut ainsi obtenir le meilleur du vidéoprojecteur.
Concernant le zoom, il est également conseillé de le positionner à mi-course pour les afficher meilleurs résultats possibles.


Piqué d'image

Le piqué du nouveau vidéoprojecteur Samsung SP-A900B est extrême y compris dans les coins de l'image là où habituellement les abherrations chromatiques ou déconvergences sont nombreuses. Ce piqué d'image s'explique par la grande qualité du chemin de lumière d'une part et par la qualité de fabrication des lentilles d'autre part, qui semble-t-il a été améliorée par rapport au modèle précédent SP-A800B. Ce piqué extrême permet de respecter totalement la résolution originale des sources 1080p y compris sur les mouvements grâce à la faible rémanence de la technologie DLP. Le piqué d'image du SP-A900B dépasse l'Infocus IN83 qui était jusqu'à ce jour notre précédente référence dans le domaine.


Uniformité

L'uniformité du vidéoprojecteur est totale quelque soient les mires affichées (couleurs primaires et secondaires, blanc, noir, et niveaux de gris) et ce, aussi bien en colorimétrie qu'en luminance. Rarement nous avions vu une telle uniformité sur un vidéoprojecteur, y compris sur d'autres vidéoprojecteurs DLP bien plus chers. Nous avons pu remarquer cette uniformité sur nos 2 modèles de test mais nous l'avions précédemment noté sur 2 autres modèles vus en début d'année aux USA.


Fluidité

Si la fluidité est certes moins bonne que sur un vidéoprojecteur tri-matrices, elle n'en reste pas moins excellente et ce que ce soit sur une source 60Hz, 50Hz mais aussi 24p (23,976 Hz). Mais c'est en entrant un signal 48 Hz ou plutôt 47,952 Hz pour être précis (soit le double de 23,976 Hz) que le SP-A900B donne le meilleur de lui-même ! Aujourd'hui, rares sont les vidéoprojecteurs grand public à pouvoir offrir cette possibilité. Autre fonctionnalité rare, l'inverse-téléciné. Le Samsung SP-A900B est en effet capable de transformer un flux vidéo 1080i60 de type "film" en 48 Hz (47,952 Hz) grâce à son option "Film mode". Ainsi, les films enregistrés à la télévision haute définition américaine sont affichés de manière parfaitement fluide.


AEC

Si les vidéoprojecteurs single-chip DLP de première génération généraient beaucoup d'effets d'arc-en-ciel, il en va tout autrement en ce qui concerne ceux de dernière génération et en particulier le SP-A900B. En effet, le nombre de segments couleurs lié à une grande vitesse de rotation de la roue, élimine pratiquement tous les effets d'arc-en-ciel. En regardant face à l'objectif, on distingue nettement le phénomène mais il disparait à l'image. Seules les personnes ultra-sensibles peuvent être aujourd'hui gênées par ce problème.


Iris manuel

Le projecteur dispose d'un iris manuel qui permet de contrôler la puissance lumineuse grâce à un slide de contrôle. Il est également possible d'activer l'iris de manière dynamique ce qui augmente de manière significative la sensation de contraste mais comme toujours, nous déconseillons vivement son utilisation car il génère des changements colorimétriques eux aussi dynamiques qui dénaturent l'image. Néanmoins, par rapport aux iris de certains vidéoprojecteurs concurrents, ses effets sont moins prononcés et les effets de pompages sont peu visibles.


Affichage "10-bit"

Le SP-A900B se caractérise aussi par un véritable affichage "10-bit", fonction qui était jusqu’ici réservée aux DLP tri-matrices (Tri chip DLP). L'affichage "10-bit" permet notemment l'affichage des flux suréchantillonnés avec la fonction DeepColor que proposent certaines platines Blu-ray. En pratique, cela permet d'avoir des dégradés plus nuancés.
Cette fonction ravira également les professionnels dont la plupart des sources sont nativement en 10-bit contrairement aux sources grand public qui sont en "8-bit" (y compris le Blu-ray).


Panneau d'informations

La touche INFO permet d'afficher un panneau d'informations ultra-complet et unique en son genre. En plus des informations classiques, on y trouve par exemple le type de matriçage du signal HDMI (Y'CbCr ou RBG), la fréquence d'image (24p, 50 Hz, 60 Hz), la température couleur, et le gamut utilisé. C'est le panneau d'information le plus complet que nous ayons vu sur un vidéoprojecteur, y compris sur ceux beaucoup plus chers.


Mires internes

Le vidéoprojecteur dispose de mires internes certifiées JKP très utiles pour calibrer et positionner le vidéoprojecteur. On y trouve entre autres une mire de netteté, des mires de couleurs primaires et noir et blanc.



Tests Blu-ray

Baraka - SMPTE-C - Master 8K - VC-1

L'image de Baraka, mille fois louée par les tests dans la presse spécialisée se devait d'être testée sur le projecteur Samsung pour plusieurs raisons. La première est tout d'abord que l'image de ce Blu-ray est l'une des rares a avoir été masterisée en ultra haute résolution 8K. La seconde est que l'oeuvre est l'avant dernière a avoir été tournée en 70 mm, donc sur l'un des meilleurs supports cinéma existant. Enfin, le master du Blu-ray a été étalonné sur le vidéoprojecteur Samsung SP-A800B (le modèle précédent). C'est donc un choix particulièrement intéressant pour tester ce nouveau modèle Samsung.

Le piqué sur ce Blu-ray est particulièrement aiguisé et le Samsung SP-A900B rend totalement justice à l'image exceptionnelle du film. Les vues des toits des favellas sont particulièrement impressionnantes avec une netteté au pixel près du premier plan jusqu'au fond de la vallée. Lors du passage des enfants aux fenêtres, le contraste intra-image est renversant ! Malgré la luminosité des murs, le noir de la fenêtre est extrêmement profond et dense tout en restant lisible dans les ombres.


IMAX Grand Canyon : A River at Risk! - SMPTE-C - VC-1

Ce Blu-ray est un peu à part car c'est actuellement le seul au monde à avoir été filmé en IMAX et masterisé en 8K (ultra haute résolution). Le résultat sur le SP-A900B est très impressionnant en particulier grâce à une définition au rasoir idéalement restituée et une magnifique colorimétrie. Chaque petit grain de sable, chaque petit détail des parois rocheuses est affiché avec une précision chirurgicale. L'immersion est totale !


James Bond - From Russia with Love - SMPTE-C - VC-1

Ce film tourné en 1963 fait figure de référence en terme de restauration Blu-ray. Lors de la scène de briefing avec "M", le détail des textures rendu par le vidéoprojecteur Samsung SP-A900B est particulièrement impressionnant et les couleurs captées en Technicolor sont d'une justesse rare. La précision est telle que l'on distingue clairement les pores de la peau du visage de Sean Connery ! Sur tous les tests de vidéoprojecteurs que nous avons réalisé jusqu'à présent, aucun n'a pour le moment restitué l'image de ce classique avec autant de fidélité.



Casablanca - SMPTE-C - VC-1

Tourné en 1942 en noir et blanc, Casablanca est certainement l'un des films de cette époque les mieux restauré en Blu-ray. Le mode 5500 K (D55) du vidéoprojecteur Samsung SP-A900B, permet de visionner le film dans les conditions de projection noir et blanc de l'époque. La magnifique mise en lumière de ce classique d'anthologie est ici parfaitement retranscrite à l'écran grâce notamment à une parfaite échelle de luminance. Les films noir et blanc sont généralement de véritables instruments de torture pour tester l'uniformité colorimétrique. Ici, toutes les zones de l'écran sont parfaitement homogènes aussi bien dans les zones claires que sombres.



Formule 1 - TF1 HD - EBU - MPEG-2

Tourné en vidéo HD il y a plus de 5 ans avec des caméra Sony par une équipe de TPS, cet extrait en 1080i MPEG-2 a été utilisé pour les tests de diffusion ASTRA avant l'entrée en service des chaînes HD officielles. Cet extrait est particulièrement intéressant pour tester le désentrelacement d'image et la fluidité. Le Samsung SP-A900B est parfaitement à l'aise sur cet extrait. La fluidité est affichée avec une aisance déconcertante et nous n'avons décelé aucun décrochement de synchro. Le désentrelacement est sans faille y compris dans les mouvements complexes.


Conclusion


Le SP-A900B a des allures d'extra-terrestre tellement ses qualités dépassent tout ce qui existe en vidéoprojection actuellement à ce tarif, mais aussi jusqu'à plus de 30 000€. La philosophie de ce projecteur est finalement très simple : elle applique à la lettre toutes les normes vidéo en vigueur depuis plus de 60 ans, et le résultat est là ! La colorimétrie est absolument parfaite, le piqué d'image est extraordinaire, le dématriçage couleur est juste, l'uniformité tant en colorimétrie qu'en luminance est totale, le spectre lumineux est au plus proche de celui d'un tube CRT et le spectateur peut enfin profiter d'une image de qualité professionnelle à la maison.

Du côté des professionnels, l'engouement pour ce vidéoprojecteur est total en commençant par les studios d'Hollywood qui utilisent aujourd'hui le Samsung comme vidéoprojecteur de référence mais aussi en France où il est utilisé dans de nombreux studios de post-production cinéma et télévision ainsi que par de plus en plus de réalisateurs de cinéma.

Une vraie réussite et un sans faute qui mérite amplement notre AWARD HD LAND !

Nous avons aimé
- la parfaite justesse colorimétrique
- l'exceptionnel contraste intra-image
- la vraie résolution 1080p
- l'uniformité exemplaire
- la quasi-abscence d'AEC
- l'affichage "10-bit" réel
- la compatibilité 47,952 Hz (48 Hz) en entrée

Nous aurions aimé
-
une optique motorisée avec mémorisation de zoom
- une compatibilité 3D*
- une entrée HD SDI

Le Samsung SP-A900B JKP Edition est proposé à la vente à la boutique HD LAND. Dès le mois de décembre 2009, le projecteur sera en démonstration dans notre showroom (entièrement noir) sur un écran Da-Lite JKP Affinity Cinema Contour.

Voir la fiche produit du
Samsung SP-A900B...


MAJ : *En ce qui concerne la 3D, il est possible que le projecteur Samsung SP-A900B soit compatible prochainement via un boitier convertisseur externe (entrée-sortie HDMI).

4 commentaires:

  1. Mise à jour du test avec valeurs mesurées de contraste et luminosités sur vidéoprojecteur calibré + ajout photo comparative D55 vs D65 sur Casablanca.

    RépondreSupprimer
  2. Le réalisateur français bien connu Jean-Pierre Jeunet a acquis récemment le vidéoprojecteur haut de gamme SAMSUNG SP-A900B. Voici son commentaire à propos des vidéoprojecteurs Samsung de la gamme JKP :

    "Visionner chaque soir ses rushes est un exercice éprouvant. L'étalonnage n'est que provisoire, et pourtant, il est question de juger de la qualité des prises de vues de la veille. Pour celà, il y a une condition absolue: être sûr du matériel utilisé. Le moindre doute n'est pas permis. Pour "Micmacs à Tire-Larigot", nous avons utilisé le projecteur Samsung JKP, à la définition et au contraste exemplaires. J'ai été tellement satisfait de ce matériel que je suis en train de m'équiper à domicile avec le petit dernier, pour visionner les films en Blu-ray. J'ai ainsi la certitude rassurante que je verrai ce que les "filmmakers" ont voulu." - Jean-Pierre Jeunet, réalisateur de cinéma.

    RépondreSupprimer
  3. "J'ai pu voir et regarder une démo donnée par Joe Kane avec ce vidéoprojecteur et franchement c'était incroyable. Il aborde les questions des vidéophiles les plus exigeants, y compris ceux de l'industrie, et cinéastes."

    Piero, un lecteur de "Home Theater Hifi".

    RépondreSupprimer
  4. En ce qui concerne la 3D, il est possible que le projecteur Samsung SP-A900B soit compatible prochainement via un boitier convertisseur externe (entrée-sortie HDMI).

    RépondreSupprimer