lundi 8 février 2010

HD Digitek HDX BD-1 test

Déballage

L'emballage est en carton noir un peu comme celui de la HDX 1000 mais en plus petit avec une poignée de transport.

La boîte contient les éléments suivants : câble HDMI, câble d'alimentation, alimentation, piles, télécommande, pieds en caoutchouc, manuel d'utilisation.


Design

Le boîtier est intégralement en aluminium noir brossé d'une finition exemplaire. Le panneau latéral glisse pour faire apparaître l'emplacement pour disque dur 3.5". Ce dernier se connecte de manière très simple en SATA. Le boîtier ne dispose pas de ventilateur et son fonctionnement est totalement silencieux.


Connectique

A l'arrière de l'appareil se trouve toute la connectique : une entrée d'alimentation, une entrée Ethernet, 2 entrées USB Host, une entrée eSATA, une sortie HDMI 1.3, une sortie vidéo composite, une sortie vidéo composante, une sortie audio stéréo et enfin des sorties audio numérique S/Pdif coaxiale et optique. Par rapport à l'ancien modèle, le HDX BD-1 a perdu le connecteur USB Slave qui permettait de faire des transferts de fichiers de manière simple depuis un PC. Ce connecteur ayant disparu, les seules possibilités pour transférer des fichiers sont : soit effectuer des copier-coller à l'aide de la télécommande depuis une clé USB ou un disque dur externe, soit utiliser les fonctions réseau. Par ailleurs, les fonctions copier-coller et suppression de fichiers ne fonctionnent pas sur les partitions NTFS. Autant dire que cela limite beaucoup l'utilisation du disque dur interne.

On ne trouve plus également le bouton POWER, qui permet d'éteindre complètement la machine, pourtant présent sur le modèle précédent.

Enfin, le lecteur de carte mémoire qui était fort pratique sur le HDX 1000 a lui aussi disparu.
Seule nouveauté sur ce modèle : le port eSATA host qui permet de relier un lecteur Blu-ray externe compatible avec les disques du commerce.


Télécommande


La télécommande en plastique noir laqué du plus bel effet est quasi-identique à celle de la Popcorn Hour C-200. Son ergonomie et sa prise en main sont excellentes et les touches sont rétro-éclairées dès lors que l'on appuie sur l'une d'elles, une fonctionnalité qui ravira les possesseurs de vidéoprojecteurs ! La touche TV Mode ne permet plus de changer de résolution comme c'était le cas sur le HDX 1000. A la place, cette touche commande le ratio d'image. A noter également que les touches PAGE UP et PAGE DOWN (pour naviguer rapidement dans les dossiers) sont inversées.

Démarrage

Lorsque l'on branche le câble d'alimentation, une diode rouge s'allume. Il suffit alors d'appuyer sur le bouton POWER de la télécommande pour lancer la machine. La LED s'allume alors en Bleu. Celle-ci est beaucoup moins lumineuse que sur le HDX 1000, ce qui ne gênera plus les utilisateurs de vidéoprojecteurs. La machine démarre en 30 sec, ce qui est tout à fait acceptable et beaucoup plus rapide que sur l'ancien modèle HDX 1000 qui nécessitait plus d'une minute de temps de démarrage.


Interface

L'interface graphique est plutôt agréable. Les fonds d'écran sont magnifiques mais les boutons et menus internes le sont beaucoup moins et ne correspondent plus à la charte des fonds d'écran. Espérons que les prochains firmwares feront évoluer cette partie. A noter que nous avons remarqué une légère différence de niveau de noir entre les icônes des boutons et le fond d'écran. Mais ce n'est pas une mauvaise chose en soi car sur un afficheur correctement étalonné, ce défaut est invisible. En effet, le noir des boutons est à niveau 16 (sur 255) tandis que le niveau de noir du fond d'écran est à 0 (sur 255). Les icônes sont également assez belles mais certaines d'entre elles semblent avoir été directement copiées sur celles d'Apple... Sans commentaire !


Vidéo

Grâce à sa puce multimédia récente Sigma Designs (SMP8642), la HDX BD-1 est compatible avec la plupart des codecs vidéo actuels dont le H.264/x.264, AVC, VC-1, MPEG 4, et DivX/XviD HD. Seul les codecs RMVB et FLV ne sont pas supportés. Sigma parle d'une mise à jour du SDK qui permettra de supporter le Flash et donc probablement le FLV.

La plupart de nos fichiers de tests ont été lus sans problèmes y compris les gros fichiers MKV 1080p DTS ou M2TS. Les conteneurs MPG, TS, TP et PS sont globalement reconnus mais certains enregistrements TNT HD ne sont pas affichés correctement.

En mode lecture, les accès par pourcentage qui étaient fort pratiques sur la HDX 1000 ont malheureusement disparu. Il faudra certainement attendre une nouvelle mise à jour pour retrouver cette fonction. Pour le moment, les touches de 1 à 9 permettent, pendant la lecture d'un fichier, de passer directement au fichier correspondant au numéro tapé dans une liste.

La timeline s'affiche instantanément en appuyant sur les touches gauche ou droite de la télécommande. Grâce à ces touches, il possible d'avancer ou de reculer par incréments de 1 min comme c'était le cas sur le modèle précédent. En laissant appuyé le bouton, on peut avancer ou reculer très rapidement la position de lecture et ce, avec une précision de 1 min. Cette fonction n'est active qu'en mode fichier. Les ISO, structures DVD et Blu-ray utilisent un mode de navigation dédié.

Bien entendu, il est également possible d'utiliser la fonction avance rapide jusqu'à 16X. La fonction retour rapide est par contre absente.

Les ISO DVD et Blu-ray sont lus correctement. Les principales fonctions sont actives et les menus sont affichés à l'identique d'un support DVD ou Blu-ray optique. Le décodage JAVA est relativement bien optimisé, ce qui permet d'avoir des temps de lecture très corrects en lecture Blu-ray (physiques ou ISO/Structures). Les menus Blu-ray sont pour la plupart affichés de manière fluide mais quelques-uns sont parfois un peu plus lent. Si les menus animés sont par dessus une vidéo, celle-ci à parfois du mal à être lu de manière fluide mais dans l'ensemble, les menus sont tout à fait fonctionnels et complets (contrairement à du BD-Lite).


Fluidité

Contrairement à la HDX 1000, la HDX BD-1 ne dispose pas de fonction auto framerate. Il est donc obligatoire de changer manuellement la fréquence d'affichage en fonction du fichier. Sur les fichiers 50 Hz et 60 Hz, si la bonne fréquence est sélectionnée, la fluidité est parfaite. Néanmoins, il n'est pas possible d'afficher un fichier NTSC ou 1080i 60 Hz en 24p d'origine ("inverse telecine") ni de retrouver la tonalité d'origine d'un DVD PAL (PAL SpeedUp Tonality), des fonctionnalités évoluées que l'on trouve sur du matériel plus haut de gamme comme les Dune. En 24p, les fichiers en 23.976 sont affichés de manière fluide.


Dématriçage couleur

La sortie HDMI de la HDX BD-1 est configurée en Y'CbCr 0-255 et le codage couleur SD est juste comme on peut le voir sur les photos ci-dessous (ITU-R BT.601). En revanche, le lecteur ne fait malheureusement pas la différence entre SD et HD et le dématriçage couleur est incorrect en HD ce qui génère une colorimétrie faussée en ITU-R BT.709. Le niveau de noir et de blanc sont correctement placés suivant les normes vidéo en vigueur (ce qui n'est hélas pas toujours le cas).


Mémorisation de la position de lecture

La HDX BD-1 dispose d'une fonction de mémorisation de la dernière position de lecture. Au lancement d'un fichier, un menu permet de reprendre la dernière position de lecture ou de reprendre la lecture depuis le début du fichier. Néanmoins, cette fonction ne marche qu'en mode fichier et ne fonctionne pas sur des supports optiques DVD/Blu-ray, externes ou virtuels (images ISO et structures).


Ratio

Comme sur la HDX 1000, il est possible de changer de ratio d'image à la volée en utilisant la touche TV Mode (touche zoom inactive en mode vidéo). La mise à l'échelle de l'image est très propre.


Lecteur Blu-ray externe

Il est possible de raccorder au HDX BD-1 un lecteur Blu-ray data externe (en option). Grâce à celui-ci, il est possible de lire des CD, DVD et Blu-ray du commerce. Attention, seuls certains lecteurs sont compatibles. Nous vous en fournirons la liste prochainement. La touche EJECT de la télécommande permet de commander l'ouverture du tiroir du lecteur optique externe.


Sous-titres

A notre grande surprise, nous avons découvert que la machine était parfaitement compatible avec les sous-titres interne des fichiers M2TS (PGS). Les sous-titres PGS sont affichés avec une grande qualité visuelle mais il n'est actuellement pas possible de changer leur taille. Les accents et caractères spéciaux français sont affichés correctement. Les sous-titres externes sont affichés sans problème et il est possible de les désactiver. Les sous-titres internes (MKV, AVI, ...) sont affichés sans problèmes. Par défaut, les fichiers vidéo se lancent avec la première piste de sous-titre trouvée. Il n'est pas possible de paramétrer l'affichage des sous-titres comme la taille, la couleur ou le style graphique comme c'était le cas sur la HDX 1000 mais de futures mises à jour devraient permettre de corriger rapidement ces lacunes.

Les touches HAUT et BAS de la télécommande permettent d'ajuster la synchronisation des sous-titres.

Panneau d'info

Le panneau d'info est relativement complet mais il manque un certain nombre d'informations importantes telles que la résolution du fichier, la résolution de l'affichage ou encore la fréquence du fichier et la fréquence d'affichage.

En mode DVD/Blu-ray, le panneau info est identique à celui de la platine Dune.


Audio

En plus du Dowmix stéréo du Dolby Digital et du DTS, le Dolby Digital Plus est lui aussi downmixé ! D'autre part, en S/Pdif, le son est décodé et envoyé en Dolby Digital (bitstream). Des fonctionnalités rares qui raviront les français qui pourront ainsi lire leurs enregistrements de TNT HD sans problème ! Les autres formats sonores HD sont envoyés en Bitstream via la sortie HDMI. En S/Pdif, seul le "core" du signal est envoyé (Dolby Digital ou DTS).

Réseau

Le réseau est détecté automatiquement en DHCP de manière transparente et nous avons pu accéder à notre NAS QNAP en NFS et notre PC en UPnP et SMB sans aucune configuration ! On est loin des déboires des premières versions de firmware de la HDX 1000 (problèmes qui ont été depuis corrigés). Un bon point qui mérite d'être souligné !

Les MKV, AVI et M2TS sont lus de manière fluide en réseau NFS. En SMB, les gros M2TS présentent des saccades et des grosses difficultés de lecture.

Si la version 4.8 du firmware permettait la lecture des ISO en réseau, la version 4.9 ne le permet plus ; ceci sans doute en raison des problèmes de lecture actuels (saccades en SMB et NFS). Il faudra certainement attendre encore quelques mises à jour pour que les ISO et structures Blu-ray soient lus de manière fluide en réseau.

En UPnP, les MKV ne sont pas reconnus nativement si l'on passe par Windows mais fonctionnent via TVersity. Les .AVI sont parfaitement fonctionnels. Nous avons même réussi à lire de manière parfaitement fluide un XviD HD 720p de 4.5 Go en Wi-Fi (testé en Wi-Fi du PC au routeur puis en Ethernet jusqu'à la HDX), ce qui est assez rare pour être souligné.

En revanche, il aurait été intéressant d'avoir la possibilité de créer des raccourcis réseaux pour un meilleur confort d'utilisation. D'autre part, les clés Wi-Fi TP-Link qui fonctionnaient sur la HDX 1000 ne fonctionnent plus sur la HDX BD-1.

Pour le FTP, une technique consiste à utiliser CSI (NMT Community Software Installer) avec comme login "ftpuser" et comme mot de passe "1234" à l'identique de la HDX 1000. Vous trouverez plus de détails ici.


Musique

La plupart des codecs audio actuels sont reconnus sans soucis dont les MP3, WMA, ou FLAC. Les pochettes intégrées ne sont pas gérées pour le moment et les fonctionnalités de lecture sont plutôt spartiates en la matière. On est loin des possibilités que peuvent offrir des systèmes dédiés tels que Sonos par exemple. Espérons que les futures mises à jour permettront d'offrir d'avantage de fonctionnalités dans ce domaine.


Photo

Les photos sont lues assez bien si elles ne dépassent pas 6-8 Megapixels. Au delà, les performances ne suivent plus y compris en mode diaporama qui ne précharge pas les images suivantes pendant l'affichage d'une première image. En revanche, sur des photos de taille raisonnable, la lecture de fichiers photos est plutôt agréable et beaucoup plus performante que sur un HDX 1000. On regrettera tout de même l'absence totale de transition. Il aurait été aussi intéressant de pouvoir afficher les photos en vignettes pour une meilleure navigation. Il est néanmoins possible de paramétrer le minutage entre chaque diapositive avec un minimum de 1 sec. L'affichage des photos est de toute beauté. Les images sont magnifiées à l'affichage grâce au traitement de la puce Sigma Designs SMP8642 qui fait des merveilles !


Navigateur Web

La HDX BD-1 est équipée du navigateur Mozilla. La navigation est plutôt rapide et plaisante via clavier (QWERTY pour le moment) et souris USB. Seules limitations, le Flash qui n'est pour le moment pas du tout supporté et les enregistrements de fichiers (impossible d'enregistrer des fichiers sur le disque dur ou sur une source externe). Si la plupart des fonctions du navigateur sont opérationnelles, certaines font planter la machine et nécessitent un redémarrage complet. Depuis la version 4.9 du firmware, Google est paramétré par défaut sur la page d'accueil.


Conclusion

On est pour le moment loin des fonctionnalités d'une Dune HD Base 3.0 qui est notre référence actuellement mais le prix n'est pas le même. Espérons que la machine évoluera rapidement et en particulier en ce qui concerne le support des ISO Blu-ray en réseau. Saluons tout de même le silence de la machine (fanless), les possibilités de connexion de lecteur Blu-ray externe compatible avec les Blu-ray du commerce en multi-régions ainsi que la compatibilité Structures/ISO Blu-ray avec menus complets (pas comme avec du BD-Lite) et enfin le support du son HD en Bitstream.


Nous avons aimé
- La lecture Blu-ray multi-régions via lecteur externe (non fourni)
- La compatibilité Structure/ISO Blu-ray avec menus
- Le son HD en bitstream
- La télécommande rétro-éclairée
- Le design du boîtier
- La compatibilité avec les M2TS avec sous-titres (PGS)
- Le support du Dolby Digital Plus (Bistream et Downmix AC3 / Stéréo)
- Le silence de fonctionnement (fanless)
- Le navigateur Web

Nous aurions aimé
- De meilleures performances réseau
- Un port USB Slave
- Une fonction auto-framerate
- Un meilleur désentrelacement
- Plus de réglages et paramètres

5 commentaires:

  1. Gestion des sous-titres dans les MKV
    Bonjour et merci pour cette revue très intéressante. Je possède actuellement un HDX 1000 dont je suis très satisfait, sauf en ce qui concerne la gestion des sous titres dans les MKV.
    En effet la sélection des sous-titres ne peut être faite que lorsque ceux-ci sont « actifs » dans le mkv. C’est parfois le cas en début de film, parfois en fin de générique… Et la sélection n’est en générale possible que durant un laps de temps assez court.
    Bref du coup je passe mon temps durant le début du film a appuyer sur la touche « subtitle » de la télécommande. En espérant tomber sur le bon moment.
    Ca marche plutôt bien mais c’est assez pénible…
    J’ai cru comprendre que c’était du à la façon de gérer les sous-titres du HDX1000 dans les MKV
    En est-il de même sur le DB-1 ?
    Quand est-il sur le HDI DB Prime 3.0 (il semblerait que la gestion des sous-titres sur les mkv soit plus élaborée) ?

    Merci de votre réponse (en attendant un article dédié à la gestion des sous-titres ?)

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai pas testé suffisamment les sous-titres internes des MKV pour pouvoir vous répondre. En ce qui concerne les platines Dune, aucun client à ma connaissance n'a eu à se plaindre de ce genre de problème de sous-titres.

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour la réponse.

    A l'occasion, un article sur la gestion des sous-titres dans les mkv (ou un rubrique dans les tests de matériel) serait très intéressant.

    Avec la montée en puissance de ce format + des VOST cela me semble devenir une fonctionnalité "primordiale", et en tout cas un critère a approfondir avant achat.

    RépondreSupprimer
  4. Bjr heureux propriétaire du modèle précèdent HDX1000 j'ai les mêmes soucis que JYQ pour la gestion des sous titres dans les mkv. C'est très ennuyeux y a t-il une méthode pour pouvoir forcer leur utilisation ? merci.

    RépondreSupprimer
  5. Il faudra malheureusement patienter jusqu'à la prochaine mise à jour firmware, en priant pour que cette fonctionnalité soit ajoutée.

    RépondreSupprimer