mardi 19 janvier 2016

CES 2016 : compte rendu



Comme vous le savez certainement, une partie de l'équipe HD LAND s'est déplacée cette année à Las Vegas afin de présenter les produits Zappiti Player 4K au CES 2016. Nous avons pu en profiter pour arpenter les allées du plus grand salon de l'électronique au monde et glaner quelques infos intéressantes.

Cette année, le maître mot était une fois encore le 4K mais plus que les années précédentes avec notamment le lancement désormais officiel du très attendu format Ultra HD Blu-ray et l'annonce d'une date de sortie pour les premiers lecteurs compatibles. Les marques Samsung et Panasonic exposaient fièrement leurs premiers modèles finalisés (dont 2 chez Panasonic) sur leur stand. Curieusement, rien n'était présenté chez Sony qui préfère visiblement attendre quelques temps encore avant de se lancer dans l'aventure. C'est le cas aussi de LG mais également de la marque bien connue Oppo qui attendrait à priori le lancement de la fabrication de masse des puces Mediatek (info non confirmée officiellement) pour la sortie d'un lecteur peut-être pour la fin de l'année.

Lecteur Ultra HD Blu-ray Panasonic DMR-UBZ1
Les éditeurs présentaient quelques titres Ultra HD Blu-ray dans une vitrine (dont les exemplaires étaient en double pour faire croire qu'il y a plein de choix...) et les démos étaient particulièrement impressionnantes, en particulier chez Samsung qui présentait des extraits de films. La qualité est bien meilleure que les pauvres extraits que l'on peut glaner ici et là sur Internet dont la plupart ne sont encodés qu'en H.264 ou proviennent de services de VOD 4K... Vivement bientôt!
Outre le 4K, le logo HDR était affiché sur tous les stands de marques de téléviseurs. Certaines marques présentaient de la diffusion de contenus Netflix, YouTube et télévision par satellite en HDR. Bien que ce nouveau terme soit à la mode, les technologies d'affichage mettront encore de nombreuses années à afficher des contenus HDR en qualité optimale. D'autre part, le combat des chefs fait rage entre les deux protagonistes du HDR, et Dolby Vision semble d'ailleurs avoir du mal à s'imposer pour le moment en raison de prix de licences élevés. En effet, aucune compatibilité n'est prévue avec les lecteurs 4K Ultra HD Blu-ray de première génération à savoir Samsung, Panasonic, Philips. En outre, le nombre de zones sur les téléviseurs est aujourd'hui limité à 1000 (et encore, uniquement sur les prototypes les plus aboutis) et les pics de luminance ne dépassent pas les 1000 nits hormis chez Sony qui présentait une technologie propriétaire capable d'après le fabricant d'afficher jusqu'à 4000 nits. Mais le procédé manque à notre avis de finesse et devra évoluer avant de pouvoir devenir réellement intéressant.

Le 4K HDR présent partout au CES 2016, ici chez Sony.
Comme l'année dernière, certaines marques de téléviseurs présentaient des prototypes de téléviseurs 8K. Mais les contenus sont encore très loin d'arriver dans ce format. Côté projection, Canon a fait très fort en présentant une sublime démo de projection en résolution 8K intitulée "8K Ride Experience" à l'aide de 4 projecteurs REALiS AK500ST Pro AV LCOS à matrices 4K (4x 5000 Lumens) configurés en Edge Blending avec effets de recouvrement quasi-invisibles même pour des yeux experts!


Les images étaient tournées à l'aide d'un prototype de caméra 8K. Et là, l'effet d'immersion était sidérant de réalisme! En un mot, on était physiquement dans la scène tellement le réalisme était saisissant! C'était notre démo coup de cœur du salon!


Sony présentait son navire amiral, un projecteur fond de salle 4K laser. Malheureusement, comme la salle de démo était ouverte avec les murs blancs, l'image était de piètre qualité. Difficile donc de se faire une idée de la qualité d'image de ce projecteur d'exception. Il faudra attendre certainement l'ISE pour profiter d'une démo digne de ce nom.


En association avec Texas Instruments, Optoma présentait une démo de son prototype de projecteur DLP 4K LED, utilisant un système similaire au eShift mais avec un décalage sur 2 axes de 1 pixel et non de 1/2 pixel. Il en ressort une image aussi précise qu'une vraie matrice 4 fois supérieure à celle du Full HD et non avec une résolution simplement doublée comme sur les technos simili 4K de JVC ou d'EPSON. Malheureusement, là aussi, la démo n'était pas non plus de très bonne qualité. En marge du salon, le fabricant BenQ présentait lui aussi son prototype de projecteur DLP 4K mais dans une suite privée. Nous n'avons pas eu le temps d'aller assister à la démo. Mais d'expérience, le fabricant soigne rarement ses démos en vidéoprojection au CES.

Optoma DLP 4K LED - Photo: HD Fever.
Sur le stand Darbee Vision, nous avons pu voir le nouveau traitement vidéo 4K en action, et le moins que l'on puisse dire c'est que ça marche super bien! Le rendu est vraiment impressionnant. Il apporte un vrai gros plus sans pour autant dénaturer l'image. D'ailleurs nous avons trouvé que le traitement vidéo fonctionnait bien mieux en 4K qu'en 1080p. Au niveau de la disponibilité, aucune date précise n'a été annoncée pour un éventuel nouveau boîtier mais il est possible que cela arrive pour la fin de l'année 2016.

Cliquez pour agrandir...


Nous avons pu assister à une démonstration privée de la nouvelle puce Realtek RTD 1295. La puce est compatible 4K, 10 bits, HDR, et propose une compatibilité Android TV. Mais elle ne sera pas disponible en production avant la fin de l'année. Cela laisse le temps aux contenus 4K de s'étoffer. Car pour le moment, il faut bien dire qu'il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent... Le 10 bit étant réservé pour le moment qu'à quelques films d'animation diffusés à la TV japonaise et au format 4K Ultra HD Blu-ray dont les titres ne sont pas encore disponibles.


La réalité virtuelle était elle aussi à l'honneur sur beaucoup de stand mais aucune démo ne nous a réellement convaincue. Il faudra vraiment attendre quelques années encore pour que la résolution des téléphones augmente suffisamment afin de pouvoir profiter d'une expérience réellement immersive. Un fabricant sortait néanmoins du lot avec un système de simulation de marche virtuelle.


En conclusion, ce CES aura marqué d'une pierre blanche l'arrivée réelle du format Ultra HD 4K et du HDR mais sans pour autant présenter de technologies révolutionnaires.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire