mardi 24 juillet 2012

Vidéoprojecteurs à technologie hybride laser + LED




Comme nous vous l'avions dit précédemment, Acer présentera bien son K750, à l'occasion du salon de l'IFA, le premier vidéoprojecteur home cinéma 1080p exploitant une source hybride laser + LED. Le site chinois ZOL a pu tester le vidéoprojecteur en avant première.

Voir le test de zol.com.cn...

L'avantage de la technologie hybride Laser / LED est principalement sa durée de vie, estimée à 20 000 heures. La technologie a aussi d'autres avantages comme l'allumage et l'extinction extrêmement rapides mais aussi la stabilité de la colorimétrie et de la luminance dans le temps, ce qui permet de n'avoir à calibrer le projecteur qu'une seule fois. Avec la technologie LED ou hybride, il y a aussi l'avantage d'avoir beaucoup moins de fuites de lumière ce qui permet donc d'avoir en théorie un meilleur contraste intra-image par rapport à un vidéoprojecteur à lampe traditionnelle. Pourquoi un meilleur contraste? Parce que contrairement à une lampe, le LED ou laser est placé contre le prisme. Il n'y a donc pas de fuites de lumière où pratiquement pas. Le constraste intra-image est ainsi amélioré car les noirs ne sont pas pollués par les fuites de lumière. Ainsi, un vidéoprojecteur avec une puce DMD Dark Chip 2 peut avoir un contraste intra-image quasiment aussi bon qu'avec une puce dark chip 3.

Néanmoins, la technologie de projection Laser / LED a aussi des inconvénients. Le principal d'entre eux est certainement un phénomène particulier lié à la primaire rouge. L'onde du rouge, qui est la plus chaude en température, a tendance à dévier de sa trajectoire. Résultat, on a un effet de déconvergeance à l'écran si l'on n'est pas positionné à la distance optimale préconisée par le fabricant (pas toujours indiquée d'ailleurs). Ce phénomène intéresse particulièrement le fabricant Sim2 qui cherche actuellement une solution à ce problème. Mais les premiers prototypes ne sont pas encore convaincants et aujourd'hui aucun fabricant de vidéoprojecteur grand public n'a trouvé de réponse à ce phénomène, quelque peu problématique en vidéoprojection Full HD 1080p.
En ce qui concerne les projecteurs de cinéma numérique de type Kodak, le problème est différent car il est tout à fait possible d'optimiser la trajectoire de la primaire rouge en fonction de la distance focale. Mais on est dans le pro... Ce qui est possible en salle est totalement inimaginable pour le grand public, surtout dans la gamme de prix des projecteurs du type de l'Acer K750.

Alors, la technologie hybride est-elle vraiment une révolution pour la projection? Probablement mais il faudra que les quelques problèmes techniques restants soient corrigés.

1 commentaire:

  1. Bonjour,
    Je vous remercie pour toutes ces informations si intéressantes. Je savais pas qu'il y a un modèle hybride de vidéoprojecteurs. Personnellement je pense que ce modèle est bel et bien performant, du moment qu'il combine deux technologie le LED et le laser.

    RépondreSupprimer