vendredi 29 avril 2011

Affaire Sony : 2.2 millions de numéros de cartes bancaires volées !

Avec le mariage de Kate Middleton et du prince William, c'est l'une des actualités qui fait la une de la presse en ce moment et pour cause : Sony, après avoir annoncé à ses utilisateurs que les données confidentielles des clients Playstation Network avaient été piratées, le géant japonais a annoncé le chiffre hallucinant de 2.2 millions de numéros de cartes bancaires volées ! Le New York Times indique même que la base de données serait actuellement en vente par les hackers pour la somme de 100 000 us$.

C'est un coup dur pour les éditeurs comme Sony qui misent sur la VOD (Video On Demand) pour la distribution de contenus multimédia par Internet. Nous pensons d'ailleurs que ce genre d'affaire n'est pas prêt de s'arrêter ce qui pourrait inciter les utilisateurs à privilégier les supports physiques tels que le Blu-ray ou le DVD. Ce serait un beau revirement de situation car la plupart des estimations prévoient à terme une disparition progressive des supports physiques au bénéfice des contenus diffusés en streaming.

Si le streaming est intéressant pour les séries TV, le sport, l'actu ou les documentaires, les vidéophiles que nous sommes voient d'un mauvais oeil ce nouveau système de distribution qui pourrait tirer vers le bas la qualité d'image et de son. Les éditeurs pourrait aussi à terme en profiter pour mettre des publicités impossible à zapper (encore pire que les warnings des DVD et Blu-ray actuels). Si le streaming se généralise, il est aussi possible que la propriété du média disparaisse au profit de la location. Ainsi, si aujourd'hui on peut visionner un DVD ou un Blu-ray un nombre illimité de fois, il est fort probable que cela ne soit plus le cas avec la future VOD généralisée. Mais c'est surtout "l'objet" qui s'éteindra si le support physique disparaît. Fini les coffrets collectors, les restaurations de films classiques 70mm et les éditions limitées que nous chérissons tant... Si l'on ajoute à cela les problèmes de sécurité bancaires, l'intérêt pour le passionné de cinéma devient vraiment vraiment limité...

Longue vie au Blu-ray !

2 commentaires:

  1. Il y a là comme un léger air d'impartialité ...
    (On ne tire pas ainsi sur l'ambulance!)

    RépondreSupprimer
  2. Quand la VOD nous permettra d'avoir une aussi bonne qualité vidéo qu'un Blu-ray Baraka ou Grand Canyon, on en reparlera. Aujourd'hui c'est le seul moyen d'avoir de la qualité en vidéo grand public, et ça c'est un fait.

    RépondreSupprimer