vendredi 25 janvier 2013

Dolby Atmos et HFR au Pathé Wepler : premières impressions



Il y a 2 jours, nous avons eu le plaisir de pouvoir répondre à l'invitation presse du cinéma Pathé Wepler à Paris pour une démonstration de The Hobbit en Dolby Atmos et Dolby 3D en HFR.

La salle tout d'abord : elle est belle, grande et offre un design sobre et moderne. Elle est totalement noire. Seuls quelques bandes rétro-éclairées LED et quelques spots judicieusement placés habillent la salle de lumière tamisée avant la projection.

La salle dispose de 2 types de sièges différents. La partie centrale de la salle est une sorte de carré VIP et propose un meilleur son et surtout des sièges en velours marron numérotés avec dossier à bascule (un peu comme les sièges d'avion) pour un excellent confort. Petit reproche, le dossier étant carré et assez haut, les effets surround sont un peu masqués pour peu que l'on ne fasse moins d'1,80m. Dommage. Le reste de la salle est équipée de sièges cinéma rouges en velours plus classiques. Les sièges classiques rouges respectent les normes cinéma (pied fin), tandis que les sièges VIP ont un pied plein. Mais le confort vaut bien quelques égards...!


La présentation a débuté avec 2 trailers Dolby ATMOS particulièrement impressionnants! Jamais nous n'avions pu ressentir une telle dynamique, à l'exception de la Géode à La Villette. Mais ce sont bien les surrounds qui sont le plus impressionnant avec une spatialisation parfaite et des effets extrêmement réalistes!

Puis, sans plus attendre, le film The Hobbit (en VO s'il vous plait) a débuté en projection 3D HFR. Et là, dès le générique, le ton est donné : la 3D HFR (High Frame Rate), est une expérience cinéma radicalement différente du cinéma traditionnel. Cadencée à 48 images par seconde, la fréquence de défilement des images est exactement 2 fois plus élevée qu'habituellement. L'effet visuel peut choquer car les spectateurs ne sont pas du tout habitués à une telle fluidité à part en vidéo. Mais de notre point de vue, le HFR est réellement l'avenir du cinéma, en 3D comme en 2D. Les mouvements sont fluides et l'image est beaucoup plus nette sur les mouvements rapides ou les travellings.



Puis, nous avons eu la chance de visiter la cabine de projection avec un consultant Dolby qui nous a longuement expliqué le fonctionnement du système. La salle est équipée de 2 énormes projecteurs 4K Barco DP2K-32B produisant chacun 33 000 Lumens, soit un total de 66 000 Lumens en double projection! Lors de la démo, un seul des 2 projecteurs était utilisé. Le projectionniste nous a expliqué qu'ils attendaient une mise à jour afin de pouvoir traiter le HFR en double projection. Fichtre!


Le fichier DCP source du film "The Hobbit" était en résolution 2K, upscalé en 4K par le projecteur. A terme, toutes les projections en 3D utiliseront les 2 projecteurs afin de doubler la luminosité. En 2D, que ce soit en 2K ou en 4K, un seul des 2 projecteurs sera utilisé (luminosité largement suffisante). La lampe au Xénon du projecteur se change entre 500 et 700 heures. Pour la démo, la lampe venait d'être changée. Étrangement aucun calibrage n'a été fait d'après le projectionniste qui nous a indiqué qu'il n'était pas nécessaire d'étalonner souvent le projecteur... Argh! Nous qui pensions que les projecteurs des cinémas sérieux étaient étalonnés à chaque changement de lampe au minimum...
Malheureusement, cela s'en ressent bien évidemment à la projection comme vous le savez. Et lors de la démo, les couleurs étaient clairement à l'ouest! Pas top pour une démo presse... Espérons que l'exploitant corrigera rapidement le tir! C'est vraiment dommage pour une salle de ce calibre-là!


Le système 3D utilisé est celui de Dolby 3D (la nouvelle version), une solution théoriquement quasi parfaite techniquement qui utilise des bandes de radiofréquence du spectre lumineux légèrement différentes sur chaque oeil. Lorsque le système est bien étalonné (très compliqué à bien régler), cette technologie permet d'avoir une image 3D lumineuse, reposante (pas de flicking), avec des lunettes légères et confortables, et sans effet de dédoublement (ou extrêmement peu). Enfin, la technologie a aussi l'avantage de ne pas nécessiter de toile silver tout en étant 3D passive. Lors de cette démo, bien que la 3D fût quasi parfaite, nous avons décelé des petits dédoublements d'image, très peu perceptibles, et uniquement sur les fort contrastes et les images très sortantes. Ce problème était très probablement la résultante de l’absence de calibrage après changement de lampe. Si l'exploitant nous lit, nous l'invitons sérieusement à faire appel à un professionnel du calibrage de salles (comme Julien Berry par exemple) afin de conclure un contrat de maintenance et proposer une image digne de cette salle d'exception.

Le Système Dolby Atmos maintenant : comme nous l'a expliqué le consultant Dolby, le système présenté était temporaire. Il sera remplacé bientôt par un seul et unique processeur Dolby Atmos finalisé. Le système peut aller jusqu'à 128 canaux. La salle du Pathé Wepler utilise 50 enceintes placées sur trois rangées. En plus des rangées d'enceintes latérales surround gauche et droite, le Dolby Atmos utilise une rangée d'enceintes à l'arrière (un peu comme du 7.1), et 2 rangées d'enceintes supplémentaires au plafond. A l'avant, le système utilise 5 enceintes plus un gros caisson. Enfin, 2 caissons supplémentaires de renfort de surround sont situées à l'arrière de la salle. Les enceintes frontales sont tri-amplifiées. Tous les canaux sont amplifiés via des blocs de puissance pro QSC DCA 2422 développant chacun 475W sous 8 Ohms. La console Dolby Atmos permet de visualiser tous les éléments sonores virtuels avec leur positionnement dynamique au travers un schéma de salle modélisé en 3D.


Au niveau du rendu, la scène sonore surround est très réaliste est chaque source sonore est positionnée dans l'espace avec une précision redoutable. Les effets sont restitués avec un réalisme tel, que la pluie semble physiquement venir d'en haut pour nous tomber sur la tête. Le bruissement des feuilles caressées par le vent plonge littéralement le spectateur dans une forêt, les scènes de batailles foisonnent de détails et l'on peut décerner le croisement de fer des combattant avec précision et entendre les pas de chaque orc ou nain. Diantre! Le tout procure des sensations uniques jusqu'ici ressenties que dans certaines salles du Futuroscope ou à la Géode. Les impacts et les graves sont puissants et nets. Les dialogues sont parfaitement intelligibles. La puissance sonore est impressionnante! En un mot : WOW! Néanmoins, nous avons trouvé le son très "rentre dedans" et pas assez subtil. Sans aller jusqu'à avoir un son audiophile, nous aurions aimé un peu plus de sensibilité et moins d'agressivité. Mais peut-être que les enceintes et les amplis ont besoin d'un peu de rodage, ou d'un calibrage plus minutieux...



En résumé, la salle 1 du Pathé Wepler dispose d'un potentiel exceptionnel mais qui reste encore à améliorer sur quelques points de détails. Mais si vous avez l'occasion de passer à Paris, ne ratez sous aucun prétexte l'expérience de cette salle hors du commun afin de profiter du Dolby Atmos, 4K ou Dolby 3D HFR (voire tout à la fois!).

Le prochain film proposé en Dolby Atmos dans cette salle sera le dernier "Die Hard", prévu à priori pour le 20 février.

Voir le site officiel du Pathé Wepler...

23 commentaires:

  1. "Nous qui pensions que les projecteurs des cinémas sérieux étaient étalonnés à chaque changement de lampe au minimum..."

    Bienvenue dans le monde réel... Il faut dire qu'un spectromètre, c'est environ 15 000 € donc pas facile à avoir dans toutes les cabines.

    Il y a même de nombreuses salles où la calibration colorimétrique n'a jamais été faites... Ce sont les couleurs d'usine non adaptées aux propriétés de la salle.

    RépondreSupprimer
  2. Fichier 2k upscalé vulgairement en 4k par l'unique projecteur non calibré pour une démo presse...
    Pas lu la suite, mais je reconnais bien là, le j'enfoutisme du Pathé(tique) Wepler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes un peu dur! Sachez qu'il n'est pas possible de projeter à la fois en 3D HFR et 4K. C'est tout bonnement impossible!

      Supprimer
    2. Gné ? Comment cela, impossible ? Je ne saisi pas.

      D'ici l'an prochain, les deux projecteurs Barco auront reçu leur MAJ et le nouvel épisode du Hobbit sera proposé dans les salles. Si Warner fournit cette fois-ci des fichiers 4K 3D HFR aux exploitants, qu'est-ce qui empêchera le Pathé Wepler de diffuser le film en 4K 3D HFR via ses deux projecteurs (et en Dolby Atmos) ?

      Supprimer
    3. A ma connaissance, il n'est pas possible d'envoyer un flux 4K 3D HFR pour des questions de débit.

      Supprimer
  3. La CST n'a pas le pouvoir suffisant pour sanctionner les exploitants peu soucieux de la qualité de projection.

    Il faut avoir conscience que plus de 1000 écrans en France sont équipés en toiles metallisées qui ne respectent pas l'uniformité minimale de luminance (75 %)... Ces salles (essentiellement installéés chez UGC, CGR, Gaumont, Pathé) ont-elles fermé ? Pas à ma connaissance.

    Quant à cette histoire d'interdiction dans les 5 ans de ce type d'écran, seuls quelques naifs peuvent y croire. Quelles sanctions risquent les salles quand de grands studios comme Paramount ou Fox soutiennent massivement Real D qui impose les écrans metallisés ???

    Et les plans de licenciement massifs de projectionnistes n'aideront pas non plus à maintenir une qualité minimale dans les salles.

    Vous parlez d'un projectionniste dans cet article mais ce statut va tout simplement disparaitre des profils de ressources humaines chez Gaumont Pathé. L'objectif cible en cabine étant Zéro présence humaine d'ici fin 2013...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'un côté, certaines salles investissent dans des projecteurs 4K alors que d'un autre côté ils ne calibrent pas leurs projos... On marche sur la tête !

      Supprimer
  4. moi, ce qui me choque plutôt dans l'article, c'est l'arrivée de places premium réservées aux plus riche qui pourront se payer la séance à 18,20€ 'sic'...

    Je trouve cela scandaleux !
    Et je suis pas près de mettre les pieds dans une salle pathé, firme qui a voulu faire interdire la carte UGC illimité au début de sa sortie.

    Juste pour info aussi, Pathé a voulu faire fermé une salle Art et essai à Orléans, car c'était le dernier complexe non pathé dans cette ville (il détiennent tous les salles de la ville, sauf ce petit complexe).

    Une honte cette firme !

    RépondreSupprimer
  5. Il y a aussi un problème "éducatif" à savoir que certains exploitants ne sont pas assez sensibilisés par rapport aux opérations de calibration.

    Concernant la colorimétrie, il est bon de la refaire tous les ans (visite annuelle de l'installateur). Pour la luminance, il y a un capteur de luminosité dans le chemin de lumière qui maintient un niveau constant à l'écran. Concrètement, quand la lampe vieillit, il force l'alimentation électrique à augmenter la puissance pour compenser la perte dûe à l'usure.

    Pour l'étalement de la lumière, c'est au projectionniste de régler soit manuellement soit à l'aide de lanterne motorisée (proj Christie). Encore faut-il qu'il y ait encore un opérateur......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tous les ans? Lorsque l'on sait que les salles de vision et les salles de post-production étalonnent leur projecteur à 1/4 de la durée de vie de la lampe et que de plus en plus de particuliers étalonnent à chaque changement de lampe, il y a comme qui dirait un sérieux problème "éducatif" comme vous dites...! La compensation auto de la baisse de luminance de la lampe n'est pas suffisant. Bien que les lampes au Xénon dérivent moins au niveau colorimétrique que les autres types de lampes, il faut quand même les calibrer.

      Supprimer
  6. Il faut être réaliste et admettre qu'il y a les salles de vision et les autres.

    Les bonnes salles qui travaillent avec des installateurs sérieux ont droit à une calibration colorimétrique lors de la visite annuelle. Point.

    Les autres travaillent sans aucun étalonnage.

    Et si vous voulez vraiment vous faire peur, aller lire sur le site "manice" ce qu'est le resizing. Vous comprendrez que certaines salles sont en deça de la résolution 2 K en 1.85 et ne respectent pas les normes AFNOR (tirées des spec DCI).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait. Ce problème avait d'ailleurs fait l'objet d'un précédent article sur HD LAND Blog. Le 35mm avait de nombreux défaut mais avait l’immense avantage d'être à peu près juste au niveau colorimétrie.

      Supprimer
  7. Lors des concerts ou dans les theatres, il y a toujours eu des places à tarifs differents.
    Je trouve cela lamentable de parler de "riches" pour les gens qui pourront se payer des places de 18Euros. Arrêtez ce mepris des gens ayant des moyens financiers superieurs à certains !!!

    RépondreSupprimer
  8. Sa n'en fini ces foutu technologie,quand est ce que cela s'arrete?.......quand les vaches a lait s'arreterons de claquer du fric pour des conneries ! Bande de pigeons !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement, cela ne me gêne absolument pas de payer plus cher pour avoir une meilleure expérience en salle, ni de payer plus cher pour avoir une meilleure place (comme à l'opéra). Je préfère aller moins souvent au cinéma mais avoir de la qualité. Si seulement cela permettrait d'éviter de se retrouver à côté d'un mangeur de popcorn, ce serait encore mieux!

      Supprimer
    2. Encore faudrait-il que le Pathé Wepler soit de qualité. C'est loin d'être le cas...

      Supprimer
    3. Avez-vous déjà assisté à une séance en 3D HFR et Dolby Atmos dans cette salle cher Monsieur?

      Supprimer
  9. Concernant le balisage lumineux évoqué aux premières lignes de description de la salle du Wepler, il ne s'agit pas de "bandes rétro-éclairées LED".
    Ce sont des bandes nanolight insérées dans des nez de marches. C'est une technologie lumineuse à base de phosphore et d'aluminium produite en rouleau de feuilles lumineuses qui sont ensuite recoupées en bandes.
    www.nanolight.fr

    RépondreSupprimer
  10. A savoir qu'il est impossible d'avoir dans la même séance la double base 4k, la 3D dolby HDR et le Dolby Atmos.. Le serveur dcp débite pas assez pour envoyer un flux HFR à deux proj. à voir si Pathé fait le choix d'une mono base avec HFR ou un dual mais à 24 i/s .. En tous cas, vu le prix des places (13.90€ !!), espérons qu'il y remédient rapidement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah, de toute façon, vu qu'il n'existe à ma connaissance aucun DCP 4K 3D à ce jour, la double projection 4K 3D HFR a peu d'intérêt... Peut-être que le second volet du Hobit le permettra mais c'est même pas sûr. Il faudra certainement attendre les prochains Avatar.

      Supprimer
  11. bonjour,
    Vous n'indiquez pas la marque des enceintes, il y a fort à parier que ce sont des JBL, ce qui se fait de mieux en cinéma professionnel !

    RépondreSupprimer