vendredi 26 juillet 2019

Critique du film CAPTAIN MARVEL (2019) de Anna Boden & Ryan Fleck



đź’ˇ Ă€ savoir : 

RĂ©alisĂ© par Anna Boden (Under Pressure), CAPTAIN MARVEL est le premier film du Marvel Cinematic Universe centrĂ© sur une hĂ©roĂŻne, et rĂ©alisĂ© par une femme. Son compagnon et Ă©galement rĂ©alisateur, Ryan Fleck (Half Nelson) l’a Ă©paulĂ©e pour mettre en scène les aventures de Carol Danvers dans les salles obscures. L’actrice principale Brie Larson (Kong Skull island) a dĂ» s'entraĂ®ner intensivement durant 9 mois pour pouvoir ĂŞtre digne d’endosser le costume et interprĂ©ter ce rĂ´le Ă©pique.

Affectée à une unité de combat Kree aux couleurs de la Starforce, Captain Marvel part pour sa 1ère mission.


đź“– 
L’histoire :

Dans les annĂ©es 1990, Carol Danvers devient l'une des hĂ©roĂŻnes les plus puissantes qui ait jamais existĂ© malgrĂ© sa mystĂ©rieuse amnĂ©sie. Après ses pĂ©rĂ©grinations interplanĂ©taires au sein d'une escouade de la Starforce, elle finit par se retrouver Ă  nouveau sur Terre. Elle est alors entraĂ®nĂ©e directement dans une guerre intergalactique entre deux races extraterrestres, les Krees gouvernĂ©s par l’intelligence suprĂŞme dont elle suit les ordres, contre les Skrulls, un peuple de mĂ©tamorphes.

On ne se moque pas, vous feriez quelle tĂŞte vous Ă  leur place?

đź“ą 
Réalisation / mise en scène :

Le film nous fait voyager sur d’autres planètes en introduction, puis dans un Los Angeles de 1995 parfaitement retranscrit Ă  l’Ă©cran. Le rajeunissement numĂ©rique de Samuel L. Jackson (Glass) qui reprend encore son rĂ´le de (Nick) Fury, est bigrement bluffant de rĂ©alisme et nous pouvons en profiter tout au long du film, tout comme de son humour fort bienvenue parsemĂ© de rĂ©pliques qui font toujours mouche. La prĂ©sence de Jude Law (Sherlock Holmes) est aussi une bonne surprise de casting. Les scènes d’action sont dantesques, les effets spĂ©ciaux et les combats en mettent plein la vue et les oreilles, et les thèmes musicaux mènent bien la danse, comme dans tout bon film Marvel qui se respecte. Alors mĂŞme si la mise en scène gĂ©nĂ©rale reste plutĂ´t classique et convenue pour ce style de film de super-hĂ©ros, cela reste des plus efficaces au niveau du divertissement.

Quand l'un balance un sarcasme, l'autre ne se gène pas pour lui renvoyer l'ascenseur.

đź’› 
Impression générale :

Si l’on passe sur la relative arrogance de la protagoniste Carol Danvers, il faut bien avouer que cette "origin story" se suit bien sans dĂ©plaisir. Et finalement, entre les diffĂ©rents twists scĂ©naristiques, ce nouvel opus de la saga cinĂ©matographique Marvel, servira particulièrement Ă  prĂ©senter le personnage de Captain Marvel, introduit en fin du film Avengers Infinity War. Il nous aide alors Ă  comprendre l’histoire de cette "noble guerrière hĂ©roĂŻque", que l’on reverra ensuite jouer des poings dans le tout rĂ©cent Avengers Endgame.

Je ne sais pas pour vous mais personnellement je miserais bien tout ce que j'ai sur le petit chat roux.

🏆 Notes parmi l'équipe :


Olivier

Raphaël

Anthony

Damien


Jacques






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire