mardi 18 février 2014

Nouveauté Blu-ray : Les 55 Jours de Pékin

Pékin, 1900. La révolte des Boxers, opposés à la présence d'étrangers en Chine, prend de l'ampleur et les attentats se multiplient. Le major Matt Levis arrive à Pékin avec un détachement chargé de protéger l'ambassade américaine. Le 20 juin, le quartier des ambassades est assiégé...
Une fresque flamboyante et romantique au somptueux cinemascope.
Region B
Format Image: 2.35  16/9
Nouveau master restauré d'après les éléments du négatif original super Technirama
Pistes Sonores: Anglais DTS-HD MA 5.1 et 2.0, Français Dolby Digital 2.0
Sous-Titres: Français
Disponible à la boutique HD LAND




4 commentaires:

  1. Une magnifique fresque historico-romantique interprêtée par de fabuleux acteurs tels que l'éblouissante Ava Gardner, le vertueux David Niven et le ténébreux Charlton Heston. Le tout a été filmé en SuperTechnirama, soit en 35mm à l'horizontale sur 8 perforations et boosté en 70mm. L'image bénéficie d'une impeccable restauration. Les plans extérieurs sont d'un piqué exceptionnel et les ciels ne sont pas du tout buités. Le grain de pellicule est totalement maîtrisé y compris lors des plans en intérieurs. La stabilité est totale, le ratio presque totalement respecté (à un poil près). Bref, que du bonheur! Un vrai beau top image! Précisons que le DVD était une infamie (4/3 avec bandes noires intégrées, image foue, noirs bouchés, images instable, étalonnage douteux, ...). Bref! Une raison suplémentaire pour craquer pour ce chef d'oeuvre en édition Blu-ray! A posséder absolument!

    RépondreSupprimer
  2. (Stef)

    Je suis tout a fait d'accord avec votre commentaire enthousiaste et justifié... Comme quoi la restauration d'un film est avant tout une question de volonté...
    Une petite précision cependant : l'édition DVD ("Opening"/"DVDY FILMS") était bien en 16/9 !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maintenant il ne manque plus que des éditions dignes de ce nom de "El Cid" et "The Fall of the Roman Empire" (les autres productions de Samuel Bronston).

      Supprimer
    2. (Stef)

      À mon avis, si une image blu-ray sera toujours supérieure à celle d'un DVD (quoiqu'on puisse en dire), il est vrai que sur ces deux titres il y a du progrès à faire !...

      D'ailleurs, quand donc certains arrêteront-ils de nous prendre pour des nigauds ? : je veux bien investir dans des rééditions tirées à partir de masters 4K (ex : "Robocop", "Rocky"...). Mais souvent on a droit à d'ordinaires repressages annoncés par un argument sans preuve ("nouveau master haute définition"), comme "Il était une fois la Légion", "La Maison Russie" (...)

      Supprimer