mardi 24 avril 2012

The Hobbit en 3D HFR 48ips au CinemaCon 2012


A l'occasion du "Warner Bros. slate presentation", lors du rendez-vous mondial des exploitants de salles de cinéma "CinemaCon" qui a lieu en ce moment à Las Vegas, Peter Jackson présente aujourd'hui 10 min de son film "The Hobbit" en 3D HFR, c'est à dire une projection 3D à 48 images par seconde par oeil soit un total de 192 ips. Le film sera présenté en partenariat avec Christie qui utilisera pour l'occasion le "Christie Duo™", une technologie double projection à haute luminosité (projecteurs Solaria) et équipée en "integrated media block" (IMB), une solution de serveurs DCP intégrés aux projecteurs pour un ultra haut débit. Le film "The Hobbit" est le premier film de cinéma à utiliser la technologie HFR (High Frame Rate) à une fréquence de 48 ips. Les films Avatar 2 et 3 devraient utiliser la technologie 3D HFR à une fréquence de 60 ips soit une fréquence totale de 240 ips. A sa sortie en salles, le film sera proposé dans plusieurs formats : IMAX 3D, 3D HFR, et 4K (film tourné en 5K avec la caméra RED Epic).

Sources : christiedigital.comhollywoodreporter.com

9 commentaires:

  1. Il sera aussi disponible en 3 D triple flash classique (non HFR) pour toutes les salles non équipées de IMB (90 % des installations françaises minimum).

    Rappelons que l'IMB n'est pas obligatoire. C'est une option coûteuse et de nombreuses salles qui s'équipent actuellement en numérique ne la prennent pas !

    Concernant Bilbo, les premiers retours de Cinema Con sont assez froids. Le rendu "spécial" du HFR déplait à certains journalistes (source : http://www.film-tech.com/cgi-bin/ubb/ultimatebb.cgi?ubb=get_topic;f=16;t=001095)

    Je fais partie des gens à convaincre. J'espère que le rendu "caméscope full HD SONY" de mes films de vacances sera gommé par je ne sais quel artifice technique

    Dans tous les cas, merci à HDland de faire autant de retours sur les techniques de cinéma numérique. Si peu de sites en parlent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Es-tu certain que sans IMB, on ne peut pas projeter un film en 2K, 3D et 48fps ? Même en 4:2:2 au lieu du 4:4:4 ?
      Si tu as des sources je suis preneur ! ;)

      Aux rédacteurs :
      Savez-vous si le film sera dispo en IMAX 3D HFR ? 4K, 3D, HFR ?

      Merci à vous,
      Flo

      Supprimer
    2. J'en suis absolument certain. La source : de la doc (en anglais : white paper HFR) de Barco ou Christie dispo sur le net.

      Et puis, c'est directement en rapport avec mon métier.

      En outre, je suis co-auteur du site http://www.manice.org/joom2011/ spécialisé dans le cinéma numérique. Nous avons écrit un grand dossier sur le 4 K l'année dernière. Nous faisons de même sur le HFR directement en relation avec les constructeurs et les fabriçants de systèmes 3 D. Ces derniers m'ont confirmé que seul l'IMB libère une bande passante suffisante pour gérer le HFR en 3 D.

      Par contre, on peut faire du HFR 2 D sans integrated media block (double hd sdi, ça passe).

      Supprimer
    3. Non, s'il sort en IMAX en France, il sera en 3D passive double projection 2k basique (LIEMAX). Pas de 4k, pas de haute fréquence.

      IMAX compte changer ses projos qu'à partir de la fin 2013 début 2014.

      Supprimer
    4. Merci beaucoup à vous deux,
      Donc cela sera assez difficile de voir le Hobbit en 48i/s...
      Et impossible en France dans les conditions auxquelles le film peut prétendre (4K, 3D, HFR).
      Flo

      Supprimer
  2. Comment calculez-vous le nombre d'images par seconde ?
    "48 images par seconde par oeil soit un total de 192 ips"
    "60 ips soit une fréquence totale de 240 ips"

    J'avoue ne pas comprendre...
    En effet, si l'on prend 60 ips par oeil cela donne 120 ips au total. Pourquoi le double ?
    Idem pour 48 ips par oeil cela fait 96 ips au total.

    A moins que vous n'ayez 4 yeux ?
    Personnellement, je n'en ai que 2 d'où mon calcul.

    Mais j'attends votre explication pour ajouter cela à mes connaissances car il doit y en avoir une excellente.

    Merci.

    RépondreSupprimer
  3. Les images seront systématiquement multipliées par deux (ou double flashées) par le proj num pour supprimer tout effet de scintillement.

    RépondreSupprimer
  4. Tout à fait. Voire triplées dans la cas du Triple Flash. D'ailleurs, en argentique, le 24 ips est systématiquement doublé en 48 ips et cela depuis au moins 30 ans.

    Christophe.

    RépondreSupprimer
  5. Visiblement, les premières démos de HFR n'ont pas l'air d'avoir convaincu les journalistes et professionnels présents... On reproche au procédé un rendu vidéo.

    RépondreSupprimer